bandeau-bleu-rouge-pleine-largeur_02

AU TOUR DE COZIC

Ulysse Comtois, COZIC, Charles Daudelin, Michel Goulet, John Heward, Gilles Mihalcean, Henry Saxe

Communiqué de presse

Objects in the mirror are closer than they appear - 1991

COZIC, Objects in the mirror are closer than they appears, 1991. Bois, cuivre, fer, sable, papier de soie, cuir, plumes, satin et craie rouge, 170 x 400 x 400 cm. © COZIC / Sodrac (2016)

La Galerie d’art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke présente l’exposition Au tour de COZIC – Ulysse Comtois, COZIC, Charles Daudelin, Michel Goulet, John Heward, Gilles Mihalcean, Henry Saxe

Vernissage : le mercredi 7 septembre 2016 à 17 h  en présence de plusieurs artistes

L’exposition Au tour de COZIC – Ulysse Comtois, COZIC, Charles Daudelin, Michel Goulet, John Heward, Gilles Mihalcean, Henry Saxe est la première d’une série d’expositions d’artistes récipiendaires du prix Paul-Émile-Borduas. Depuis 1977, ce prix est décerné à des artistes réputé des arts visuels et des métiers d’art. Dans les arts visuels, les disciplines reconnues pour l’attribution de ce prix sont la peinture, la sculpture, l’estampe, le dessin, l’illustration, la photographie, les arts textiles, l’installation, la performance, la vidéo d’art et les activités multidisciplinaires. Dans les métiers d’art, les disciplines reconnues se rapportent à la transformation des matières que sont le bois, le cuir, les textiles, les métaux, les silicates ou toute autre matière. Le prix Paul-Émile-Borduas est la plus importante distinction accordée aux artistes par le gouvernement du Québec.

Pour l’année 2015-2016, le prix Paul-Émile-Borduas récompense la persévérance de COZIC, (Monic Brassard et Yvon Cozic) qui, depuis leur sortie de l’École des beaux-arts de Montréal en 1967, ont hissé l’imagination au pouvoir, seul moyen de changer la vie. COZIC est réputé pour sa capacité à faire flèche de tout bois, pour sa joie féroce à défier les poncifs et pour sa capacité à mélanger les matières, les sources d’inspiration et les disciplines.

En 1978, Ulysse Comtois reçu le prestigieux prix pour sa contribution artistique. Peintre et sculpteur, l’art d’Ulysse Comtois témoigne de la volonté de l’artiste de s’ouvrir à des multiples approches, visions et manières de voir. Cet  interprète des formes et des couleurs a connu un parcours exemplaire, dominé par la curiosité, la passion et la soif de comprendre, de faire et de dire.

Charles Daudelin, quant à lui, fut honoré du prestigieux prix en 1985. Peintre, sculpteur et dessinateur, l’artiste détient le titre de pionnier de l’art intégré à l’architecture et de la sculpture abstraite. Mais l’envergure de l’art de Daudelin repose sur la diversité des approches et des nombreux défis permettant des découvertes insoupçonnées pour le développement  d’un art diversifié en constante évolution.

Le scénographe et sculpteur Michel Goulet fut lauréat du prix Borduas en 1990. Dans ses sculptures figuratives, l’artiste privilégié l’usage d’objets issus du quotidien : des outils, du mobilier domestique mais aussi  des signes qui, par convention sociale, sont des précis d’idées et de concepts. Pour Michel Goulet, la fonction symbolique de l’art est mieux servie par des associations d’images et des associations d’objets qui animent l’esprit que par celles qui illustrent ou racontent.

À la fois peintre, sculpteur, performeur et virtuose de la batterie, John Heward reçu le prix Paul-Émile-Borduas en 2012. L’artiste a contribué à redéfinir l’œuvre d’art à travers ses modes de représentation et de réception. À travers les formes librement esquissées et les traces qu’il impose à la matière brute (vinyle, rayonne, toile, papier, bronze, acier ou aluminium), il accomplit un œuvre de rigueur tributaire de sa volonté d’éprouver les limites du conscient et de l’inconscient, et ce, sous autant de formes d’expression variées.

Lauréat du prix Borduas en 2011, Gilles Mihalcean est un artiste qui explore la matière, sa séduction, ses ambiguïtés, sa force et ses subtilités. Il mise sur la capacité des matériaux et des objets à générer des images inattendues pour faire surgir de ses assemblages des paysages ouverts où chacun peut installer son propre paysage. Ses œuvres d’art public et de collection sont construites comme des récits fragmentés. Les bribes de récit réunies donnent à chacun des pistes pour se faire une histoire, pour inventer la sculpture.

Henry Saxe fut honoré du prestigieux prix Paul-Émile-Borduas en 1994. Depuis les années 1960, l’artiste se consacre à la sculpture sur métal. L’artiste découpe, grave, poli, assemble des matériaux manufacturés pour la plupart. Dans ces structures complexes, l’idée du mouvement potentiel est omniprésente, sans pour autant que tout soit dit. L’artiste crée des images mentales sans aucune référence à une quelconque époque de l’industrialisation.

Ainsi l’exposition Au tour de COZIC – Ulysse Comtois, COZIC, Charles Daudelin, Michel Goulet, John Heward, Gilles Mihalcean, Henry Saxe rassemble des artistes réputés qui ont hissé l’imagination au pouvoir par leur intelligence dans le dialogue des matières, des sources d’inspiration et des disciplines.

Pour information et entrevues avec COZIC, Michel Goulet, John Heward et Gilles Mihalcean qui seront à la Galerie d’art le mercredi 7 septembre 2016, contacter

Suzanne Pressé
Coordonnatrice des expositions et de l’animation
Galerie d’art du Centre culturel
819.821.8000 poste 63748
514.978.2850 (cellulaire)
Suzanne.Presse@USherbrooke.ca

Horaire

Du 7 septembre au 16 octobre 2016
Du mercredi au samedi, 13 h à 16 h
Les soirs de spectacle du Centre culturel, 18 h 30 à 21 h 30
Les dimanches de spectacle jeunesse, 13 h à 16 h

Adresse

Galerie d’Art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke
PAVILLON Irénée-Pinard (B6),
2500 boul. de l’Université,
Sherbrooke, QC, J1K 2R1

© Droits réservés 2018 - COZIC